Le film Marie Heurtin en DVD

20/03/2015 09:22

Sortie nationale du film "Marie Heurtin" en DVD

Le film Marie Heurtin de Jean-Pierre Améris sort en DVD ce mercredi 18 mars 2014.

Le DVD comprend une version du film sous-titrée pour les personnes sourdes et malentendantes et une version en audiodescription, ainsi que de nombreux bonus, tous disponibles avec des sous-titres pour sourds et malentendants :

  • Le making of de 25mn
  • Un documentaire sur Jean-Pierre Améris, Un cinéaste dans le monde des sourds
  • Un entretien avec Jean-Pierre Améris
Il est possible de se procurer le DVD directement sur : http://diaphana.fr/film/marie-heurtin

Il est également envisageable de faire un achat groupé avec un tarif intéressant. Pour cela, il faut contacter : kimfontaine@diaphana.fr

l'histoire

Peut-être connaissez-vous la vie d’Hellen Keller, américaine sourde et aveugle devenue ensuite écrivain et conférencière.  Voici un film qui raconte une histoire similaire !
Cette histoire est inspirée de la vie réelle de Marie Heurtin,  née sourde et aveugle en 1885, une époque  où aucune méthode n’est développée pour ce type d’infirmité. Elle grandit, livrée à elle-même, sans éducation aucune. Malgré une absence de soins et de communication, il existe une affection bien réelle partagée avec ses parents.
En désespoir de cause, son père se rend à l’institut de Larnay, où des religieuses prennent en charge des jeunes filles sourdes.
L’accueil sera difficile tant pour la congrégation, effrayée par cette sauvageonne, que pour Marie jetée dans l’inconnu.
Seule une jeune religieuse, Sœur Marguerite, perçoit dans cet être apeuré et prostré une intelligence, une sensibilité, voire une âme ?
Malgré le refus puis le scepticisme de la Mère supérieure, elle prend en charge l’éducation de cette enfant sauvage avec une détermination farouche.
Marie est concentrée sur les sens qui lui restent : l’odorat, le goût, le toucher, sensations que le film restitue magnifiquement.
Marie est fermée à tout apprentissage, murée en elle-même ; tout contact est une agression, à laquelle elle répond par la violence. Il faut dire qu’à cette époque l’apprentissage se fait le plus souvent par la force. (J’ai été marquée par la scène du coiffage : le brossage des cheveux se fera de force…)
Pourtant peu à peu Sœur Marguerite apprivoise Marie, elle échoue longtemps à lui faire comprendre l’usage du signe (main à main). Elle s’obstine et déploie une grande énergie qui finira par porter ses fruits.
Entre elles, se noue un attachement réciproque très fort.
C'est un récit bouleversant, plein d'énergie et parfois même très joyeux. Isabelle Carré incarne avec  conviction cette religieuse candide et lumineuse. La jeune actrice  Ariana Rivoire (elle-même sourde mais pas aveugle), est d'une justesse impressionnante.

 

 

Précédent

Rechercher

Photo utilisé dʼaprès Creative Commons broo_am, Valerii9116, mendhak, VinothChandar, Rookuzz, brillianthues  © 2014 Tous droits réservés.